contact us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right.

169 rue de tolbiac
75013
PARIS

Chacun Cherche Son Âne participe à l’amélioration des conditions de vie et à l’autonomie des familles de cultivateurs burkinabè dans une perspective de développement durable, grâce à ses 3 programmes.

Christophe

 

Portraits


Christophe, bénévole de CCSA, nous parle de son engagement 

 
 

Tu es le premier interviewé, heureux ? Quel honneur, très heureux oui!

L'engagement, ça se travaille ? J'ai presque envie de dire que l'engagement est "normal". Pierre Rabhi dit que le chemin vers le bonheur passe par la notion d'engagement et de solidarité. C'est la politique du Colibri, chacun doit faire sa part. Et si tel est le cas, nous aurons fait un grand pas. Il faut juste en avoir conscience.

Est-ce un handicap de n'être jamais allé au Burkina-Faso ? Non pas du tout, j'ai eu l'occasion de me rendre en Afrique de l'Ouest, mais pas au Burkina Faso. Dans la mesure du possible, je compte bien y remédier. Mais si l'envie et les convictions sont là, il ne peut pas y avoir de handicap. Au contraire.

Pourquoi as-tu voulu rejoindre l'équipe ? Sans le savoir, ma soeur y a beaucoup contribué. Elle vit en Côte d'Ivoire et j'y suis allé il y a quelques mois. J'ai pu faire le constat des conditions de vie en Afrique de l'Ouest et cela ne m'a pas laissé insensible, loin de là. Je me revois noter dans mon portable tout ce qui me choquait lors des diverses expéditions que nous avons pu faire pendant mon séjour. A mon retour, il m'était devenu impossible de rester sans rien faire. Du coup, cela m'a rappelé au bon souvenir d'une vieille connaissance que je savais impliquée pour cette cause. Nous avons repris contact et il se trouve qu'il s'agit de Laure, fondatrice de CCSA. Mon engagement s'est fait tout naturellement ensuite.

Si tu étais un âne pendant 24h, que ferais-tu ? Je ferais en sorte de me rendre utile, entre deux siestes.

Chacun cherche sa charrette ou Chacun cherche sa charrue ? Les deux mais je dirais chacun cherche sa charrette pour ne pas mettre la charrue avant les ânes !

L'âne : un animal à la mode ? Depuis longtemps, quand j'étais petit, nous avions de longues conversations avec l'âne Martin dans une ferme de la Sarthe. Très sympa d'ailleurs ! L'idée est qu'il soit très à la mode au Burkina Faso, cela voudra dire que nous avons bien avancé, ce qui est déjà le cas.

Quel est l'avantage d'être le "petit dernier" de l'équipe ? CCSA a 4 ans d'existence avec une équipe solide, solidaire et motivée. Je n'ai pourtant pas eu le sentiment d'être le petit dernier bien longtemps, j'ai rapidement été integré à l'équipe et aux programmes, notamment "Education à l'agroécologie", qui est un sujet qui me passionne. Il y a une super dynamique et c'est ainsi que nous atteindrons, tous ensemble, les objectifs fixés. Nous ne serons jamais assez.

Une autre asso à nous conseiller ? SOLIDARITE (www.solidarite.asso.fr), une organisation de solidarité internationale que j'ai pu rencontrer et avec qui j'ai pu échanger. De beaux projets.