contact us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right.

169 rue de tolbiac
75013
PARIS

Chacun Cherche Son Âne participe à l’amélioration des conditions de vie et à l’autonomie des familles de cultivateurs burkinabè dans une perspective de développement durable, grâce à ses 3 programmes.

Contexte

 

CONTEXTE


Le Burkina Faso

Le Burkina Faso (littéralement : Pays des Hommes intègres) est un pays en développement enclavé au cœur de l’Afrique de l’Ouest.  Son Indice de Développement Humain le classe au rang de 183ème pays les moins développés sur 187 selon le rapport mondial sur le développement humain publié en 2013 par le Programme des Nations Unies pour le Développement.

 
3.jpg
 
 
4 copie.jpg
 

Pour assurer leur subsistance, la majorité des familles burkinabè cultivent des céréales (mil, sorgho, maïs). La quantité de céréales récoltées est conditionnée par la surface à cultiver, la qualité des semences, les moyens techniques et humains disponibles pour assurer la récolte ainsi que par les conditions climatiques.


La naissance de CCSA

En aout 2009, Yacouba Sawadogo, originaire de Boromo, au Burkina Faso perd son âne prénommé "Sarkozy". Cette situation le met en difficulté pour assurer la récolte des céréales qu'il cultive avec sa famille. Lorsque ses amis français apprennent la nouvelle, ils décident de se cotiser pour lui permettre d'acheter un nouvel âne.

Quelques semaines plus tard, c'est grâce à la générosité et à la complicité de Yacouba, Souleymane, Mélodie, Laure et Yoann que le programme "Parrainons un âne" est élaboré. En février 2010, le premier âne est parrainé, l'association Chacun Cherche Son Âne est née !